Présentation de la 42e session d’études de l’ADMEE-Canada

Le jugement des examinateurs dans le cas de l’épreuve d’expression orale du TEF

Présenté par Emine Ince (Université de Montréal)

Au Canada, chaque province et territoire possède ses propres critères de sélection des immigrants et les exigences linguistiques à des fins d’immigration ont une incidence importante sur les demandes des candidats. Au Québec, les candidats ont recours à des tests standardisés de français afin d’attester de leurs connaissances linguistiques. Parmi ces certifications, on retrouve le Test d’évaluation de français (TEF) qui évalue la compréhension orale et l’expression orale. Or, l’expression orale est complexe à évaluer, notamment en raison des effets (biais) des examinateurs.

Il sera traité de ce qui se passe « dans la tête » des examinateurs au moment de réaliser la tâche d’évaluation et des explications des aspects cognitifs implicitement présents dans leurs actions.

Le programme et les modalités d’inscription sont maintenant affichés sur www.admee2021.ca.