Étiquette : événement

Conférence-midi du GRIÉMÉtic

EDU 1013 Évaluation des apprentissages en milieu scolaire : dans les coulisses de la conception d’un cours à distance à l’Université TÉLUQ

Conférencière invitée : Marie-Hélène Hébert, Professeure substitut en mesure et évaluation à l’Université TÉLUQ

 

Le 22 février 2018, de 12h à 13h

Université de Montréal, pavillon Marie-Victorin, local B-328

Résumé: Grâce à un procédé de conception de cours éprouvé et au savoir-faire d’une équipe multidisciplinaire expérimentée, l’Université TÉLUQ contribue à la formation à distance de près de 20 000 étudiants par année. Depuis l’automne 2017, un cours d’évaluation des apprentissages y est offert au premier cycle dont l’objectif vise à faire acquérir, par les étudiants, les connaissances et les compétences nécessaires à l’évaluation des apprentissages des élèves du préscolaire, du primaire ou du secondaire en milieu scolaire québécois.

Le but de cette conférence-midi du GRIÉMÉtic est double : faire connaître la manière innovante de concevoir les cours à l’Université TÉLUQ, du design de la formation à sa diffusion, et montrer l’exemple d’un livrable (le cours EDU 1013 Évaluation des apprentissages en milieu scolaire).

 

 

Pour plus d’information :

Iris Bourgault Bouthillier

Coordonnatrice du GRIÉMÉtic

Iris.bourgault.bouthillier@umontreal.ca

Conférence-midi du GRIÉMÉtic

L’évaluation des compétences et leur alignement aux épreuves d’évaluation

Par : Michel Desmarais (École Polytechnique de Montréal)

http://griemetic.ca/equipe/michel-desmarais/

 

Le 14 février 2018, de 12h à 13h 

Université de Montréal, pavillon Marie-Victorin, local A-217

Résumé : Un des grands défis en éducation est celui de l’évaluation des compétences acquises. Au-delà de la mesure comme telle, ce défi soulève celui de l’alignement des compétences aux épreuves d’évaluation. Par exemple, comment s’assurer qu’une question évalue réellement une compétence visée ? Comment évaluer qu’une décomposition de compétences donnée est plus représentative d’un ensemble d’épreuves qu’une autre décomposition ? Etc. Ces questions sont étudiées depuis des décennies dans le domaine de la psychométrie, mais elles soulèvent aussi un grand intérêt dans le domaine des tuteurs intelligents où l’objectif est de personnaliser l’interaction avec l’apprenant. Je présenterai différentes approches issues de ces domaines pour établir l’alignement entre compétences et épreuves à partir de données empiriques. Nous explorerons à la fois des approches qui induisent des compétences à partir de données de façon dite « non supervisée », où il en revient aux didacticiens d’interpréter les compétences induites, et des approches qui tentent plutôt de raffiner des ensembles de compétences définies par des experts. Nous explorerons aussi les techniques de génération de données synthétiques afin de valider et même d’entraîner des modèles d’alignement des compétences.

 

Pour plus d’information :

Iris Bourgault Bouthillier

Coordonnatrice du GRIÉMÉtic

Iris.bourgault.bouthillier@umontreal.ca

Conférence par Nathalie Loye le 23 novembre

Nathalie Loye, membre du GRIÉMÉtic, donnera la conférence de clôture à la 3e journée de recherche et d’innovation en éducation des sciences de la santé, le jeudi 23 novembre https://www.cpass.umontreal.ca/event/colloque-jriess-2017/

L’évaluation à la lumière des partenariats

Nathalie Loye

Professeure agrégée

Faculté des sciences de l’éducation

Université de Montréal

Résumé

La formation ne saurait pas exister sans évaluation. Qu’elle soit explicite ou implicite, formative ou certificative, instrumentée ou pas, réalisée sur soi-même ou sur autrui, elle est toujours présente dès lors qu’il y a apprentissage. Cette conférence propose de réfléchir à une variété de rôles que peuvent jouer les partenariats pour éclairer le processus évaluatif. Étudiants, professeurs, formateurs, chercheurs, cliniciens, praticiens, patients partenaires peuvent travailler ensemble de multiples manières à réaliser l’évaluation, à élaborer les méthodes pour évaluer, à renouveler ou à étudier l’évaluation dans une perspective résolument tournée vers l’avenir.