Étiquette : ACFAS

L’enseignement des statistiques pour les étudiants des sciences humaines et sociales

Colloque qui aura lieu au congrès annuel de l’ACFAS à Chicoutimi, le jeudi 10 mai 2018
L’enseignement des statistiques pour les sciences humaines est un défi qui n’a pas son pareil dans les autres matières. D’une part, les étudiants arrivent avec des idées préconçues difficiles à cerner (p. ex., Konold, 1995) et une anxiété explicite envers les statistiques (Cantinotti et coll., 2017). D’autre part, plusieurs des concepts à transmettre sont abstraits (p. ex., échantillonnage et distribution d’échantillonnage) et hiérarchiques (p. ex., l’erreur type comme une statistique de statistiques). Ceci entraîne plusieurs enjeux sur le plan pédagogique et sur celui des apprentissages, qui se traduisent chez de nombreux étudiants en sciences humaines par une littératie déficiente en statistique (McLauchlan et Schonlau, 2016).

 

Dans ce colloque, nous aimerions lancer une discussion sur les pratiques pédagogiques actuelles et les possibilités de changer l’enseignement des statistiques en discutant de quatre grands thèmes : 1) les méthodes d’enseignement en classe ainsi que le rôle des outils informatiques et mathématiques dans cet enseignement; 2) la mesure de l’acquisition des concepts clés derrière la littératie statistique; 3) les facteurs psychologiques modulant l’acquisition des compétences statistiques; et 4) les limites cognitives réduisant l’acquisition des concepts. Au préalable, nous allons passer en revue les pratiques actuelles dans plusieurs universités canadiennes francophones. Dans une seconde partie, nous allons explorer une approche empirique pour permettre de déterminer les concepts jugés nécessaires à l’acquisition de la « statisticie » selon les professeurs qui enseignent cette matière. Par une série de discussions ouvertes, l’assistance pourra contribuer au débat.

 

Responsables:

Denis Cousineau, Université d’Ottawa

Sébastien Béland, Université de Montréal

Michael Cantinotti, Université du Québec à Trois-Rivières

Daniel Lalande, Université du Québec à Chicoutimi