Auteur : griemetic_admin

Conférence-midi à McGill le 19 février 2020

Title: Beyond psychometrics: Comprehensive construct validation on the ground using examples from motivation and character skills assessments

Speaker: Dr. Sneha Shankar (Psychology, McGill)

Time: 2:00 – 3:00 pm, Feb 19 (W)

Place: 2001 McGill College, Room 464

Abstract: Measuring and validating unobservable constructs is a common task in psychology. Although psychometric measurement models can be applied to examine factor structure and item characteristics, these models do not wholly determine the validity of the construct. This talk presents work from systematic reviews of validation practices for motivation and goal measures, with discussion about what it means to have a valid measure. In the second part of my talk I will relate this validity process to evaluating a character skills assessment used for admission in thousands of students around the world. Moving from modelling to application I present numerous considerations in validation research, including issues of fairness and accuracy that are needed to establish that a scale effectively measures what is intended.

Dr. Sneha Shankar is a post-doctoral researcher in Dr. Jessica Flake’s lab.

McGill Quant Psych Brownbag: https://www.mcgill.ca/psychology/events-colloquia-0/brownbag-series

Titulaires de subventions en éducation médicale (enseignement aux professionnels de la santé) de la Fondation de l’ACÉM et de la subvention de la famille Wooster

La Fondation de l’ACÉM est heureuse d’annoncer les heureux titulaires de subventions en éducation médicale (enseignement aux professionnels de la santé) et de la subvention de la famille Wooster et de l’ACÉM. 

En 2019, la Fondation de l’ACÉM a lancé trois nouvelles subventions qui viennent s’ajouter à la Subvention de la famille Wooster et de l’ACÉM en éducation médicale! Pour obtenir de plus amples renseignements sur chacune de ces subventions, veuillez consulter le site Web de l’ACÉM : https://www.came-acem.ca/grants-2/

Titulaire de la subvention destinée aux apprenants en éducation médicale – 2020

Chercheuse principale : Shannon Wong, Université de la Colombie-BritanniqueTitre du projet : Perceptions de la rétroaction des résidents parmi les étudiants en médecineShannon Wong étudie actuellement à titre de résidente en médecine interne en 3e année à l’Université de la Colombie-Britannique. Elle est activement engagée au sein du Comité universitaire des résidents en tant qu’enseignants et elle participe également à divers programmes de mentorat pour les apprenants débutants. Shannon se passionne pour l’éducation médicale et elle cherche à améliorer l’expérience d’apprentissage des étudiants en médecine. Elle a bon espoir que ce projet permettra de jeter un nouvel éclairage sur la conversation qui ne cesse de prendre de l’ampleur à propos de la rétroaction efficace. 

Titulaire de la subvention aux éducateurs médicaux en début de carrière – 2020

Chercheuse principale : Christen Rachul, Université du ManitobaTitre du projet : Una analyse rhétorique des lettres de recommandation pour les programmes de résidence canadiensChristen Rachul est directrice de la recherche au Bureau de la formation et du perfectionnement du corps professoral (BFPCP) à la Faculté des sciences de la santé Rady de l’Université du Manitoba. Elle s’est jointe au BFPCP en 2016 après avoir terminé son doctorat en linguistique appliquée et en études de discours à l’Université Carleton à Ottawa. Elle est aussi chercheuse universitaire auprès du Health Law Institute à l’Université de l’Alberta. 

Titulaire de la subvention en éducation médicale générale (enseignement aux professionnels de la santé) – 2020

Chercheuse principale : Anna Oswald, Université de l’Alberta Titre du projet : Exploration de la normalisation des processus de  la FMFC La Dre Anna Oswald est rhumatologue et professeure titulaire au département de médecine à l’Université de l’Alberta (U. de l’A) et elle enseigne également à la Faculté d’éducation. Titulaire d’une maîtrise en éducation médicale (Université de Dundee), elle s’est vu octroyer des subventions et décerner des prix en enseignement tant à l’échelle locale que nationale. Elle est médecin clinicienne enseignante pour le CRMCC et elle est directrice de la Formation médicale fondée sur les compétences à l’Université de l’Alberta. 

Titulaire de la subvention de la famille Wooster et de l’ACÉM en éducation médicale – 2020

Chercheur principal : Jean-Michel Leduc, Université de MontréalTitre du projet : Association entre les caractéristiques sociodémographiques des candidats et la performance dans le processus de sélection en médecineJean-Michel Leduc est microbiologiste-infectiologue et professeur adjoint de clinique au département de microbiologie, infectiologie et immunologie de l’Université de Montréal depuis 2015. Il a complété une maîtrise en pédagogie médicale à l’Université de Dundee en 2016. Il s’intéresse à l’impact des outils de sélection sur la diversité des cohortes en médecine. 

Merci :

Nos remerciements les plus sincères à tous ceux et celles qui ont fait de ce processus un succès cette année :

  • Les membres des quatre comités d’octroi des subventions, dirigés par la professeure Christina St-Onge, pour leur temps, leurs efforts et leur travail assidu au cours de ce processus.             
  • Les examinateurs et examinatrices affectés à des groups précis en fonction d’une analyse des conflits d’intérêt individuels (p. ex. l’engagement personnel dans la mission professorale ou les collaborations en cours avec des membres de l’équipe de recherche visés par les soumissions). Il est à noter que les membres de comité ne pouvaient pas siéger à un jury chargé de se prononcer sur une subvention pour laquelle ils avaient soumis une demande. Les membres de comité, toutes subventions combinées, comprenaient : Allyn Walsh, Anna MacLeod, Azim Gangji, Brian Simmons, Christen Rachul, Debra Pugh, Joseph-Omer Dyer, Kelly Dore, Kevin Eva, Laura Nimmon, Mélanie Lavoie-Tremblay, Ming-Ka Chan, Saleem Razack, Sue Murphy, Teresa Chan, Tim Dubé, Tim Wood et Walter Tavares.
  • La famille Wooster pour sa généreuse contribution et son soutien constant envers la subvention de la famille Wooster et de l’ACÉM en éducation médicale.
  • Nos donateurs et donatrices! Merci de soutenir la recherche en éducation médicale au Canada! Sans vous, nous n’y arriverions tout simplement pas!
  • Nos candidats et candidates! Merci à tous et à toutes pour vos demandes de subvention cette année. Le comité a sous les yeux un ensemble de demandes solides et innovatrices à étudier cette année. Poursuivez l’excellent travail!
  • Mme Mary Cunningham, gestionnaire de l’association – ACÉM pour le travail qu’elle accomplit sans relâche au nom du Comité des subventions de l’ACÉM et de la Fondation.

Mes salutations distinguées.

Ming-Ka Chan

Présidente du conseil d’administration

Fondation de l’ACÉM

Écarts entre les performances en mathématiques des garçons et des filles au Québec : l’anxiété mathématique, une piste d’explication?

Présentation qui sera donnée par Patricia Vohl au 32e colloque annuel de l’ADMÉE-Europe, janvier 2020, Casablanca.

Les mathématiques constituent l’un des fondements de notre société hautement technologique. En effet, elles y sont omniprésentes : tantôt sous la forme d’habiletés de base, utilisées au cœur du quotidien et de manière universelle, tantôt sous la forme d’outils plus sophistiqués, nichés dans diverses applications en sciences pures et appliquées, en sciences de la santé, en sciences humaines et sociales, en sciences économiques, en finances, etc. Dans ce contexte, bien performer en mathématiques constitue un atout de taille; de grands enjeux académiques, professionnels et personnels y sont rattachés.

Académiquement, des études longitudinales montrent que les chances d’obtenir un diplôme d’études secondaire, de réussir la transition vers les études supérieures, puis de diplômer au post-secondaire sont directement liées aux performances en mathématiques au secondaire (Murnane, Willett et Levy, 1995; Parsons et Bynner, 2005; Ma, 1999; Chiu et Klassen, 2010; OCDE, 2014a, Stroke, 2015). De même, comme il est encore d’usage d’utiliser les notes en mathématiques comme critère d’admission dans divers programmes de formation de niveaux secondaire ou post-secondaire, la diversité des options qui s’offrent aux jeunes dépend des résultats obtenus dans ce domaine. De faibles performances en mathématiques limitent l’accès des individus à certains programmes de formation, et en conséquence, à certaines professions.

Une fois sur le marché du travail, des tendances tout aussi similaires s’observent. Les résultats en mathématiques conservent, même à ce niveau, un certain pouvoir prédictif.  À cet effet, des études montrent que les résultats en mathématiques au secondaire et au post-secondaire permettent de prédire le niveau d’employabilité des individus ainsi que leurs revenus professionnels éventuels (Murnane, Willett et Levy, 1995; Parsons et Bynner, 2005; Ma, 1999). De piètres performances en mathématiques limitent l’accès des individus à des emplois plus avantageux et plus rémunérateurs (OCDE, 2014a).

Au-delà de ces enjeux de nature académique et professionnelle s’ajoute un certain nombre d’enjeux personnels, tout aussi important. À titre d’exemple, des études montrent que les performances en mathématiques sont liées à la capacité qu’ont les individus à faire des choix de vie éclairés, ce qui permet de prédire des facteurs tels la qualité de vie ou même la longévité de ces individus (p.ex. Geary, 1996; Reyna et Brainerd, 2007; Rivera-Batiz, 1992). De surcroît, l’Évaluation de l’OCDE sur les compétences des adultes (OCDE, 2013) montre que les individus plus performants en mathématiques sont davantage susceptibles de se percevoir comme des « acteurs plutôt que comme des objets des processus politiques » (OCDE, 2014a, p.268), ce qui les rend davantage susceptibles d’agir dans leur milieu de vie.

D’un point de vue collectif, c’est l’ensemble de la société qui bénéficie des retombées individuelles positives liées aux bonnes performances en mathématiques. En effet, comme les bonnes performances dans ce domaine permettent aux individus de participer activement à la vie de leur société, plus les performances en mathématiques sont élevées dans une nation, plus la productivité de cette nation est élevée et plus elle croît économiquement (Geary, 1996; Moses & Cobb, 2001; Peterson, Woessmann, Hanushek, & Lastra-Anadon, 2011). 

À tout cela s’ajoutent deux enjeux spécifiques au secteur des professions liées aux mathématiques, les professions regroupées sous l’acronyme STGM pour sciences, technologies, génie et mathématiques. Le premier de ces enjeux concerne la pénurie de main d’œuvre qualifiée dans ces professions, depuis le début des années 2000, dans plusieurs pays et nations dont le Québec, le Canada (Pronovost et al., 2017) et les États-Unis (Beilock et Maloney, 2015).  Le second enjeu, tout à fait connexe au premier, a trait à la sous-représentation des femmes dans ces professions (Stoet et al., 2016; Statistiques Canada, 2007) et ce, même dans les pays les plus développés et les plus sensibles à l’égalité des chances entre les sexes (Stoet et al., 2016). Ce second phénomène accentue le premier, certes, mais de surcroît, entretient les inégalités hommes-femmes sur le marché du travail (OCDE, 2014a). Une des solutions envisagées pour contrer ces deux phénomènes consister à tenter de maximiser les performances en mathématiques des apprenants. En effet, il est montré que les performances en mathématiques sont liées, tant chez les garçons que les filles, à la probabilité d’opter pour un programme de formation STGM et donc, à une carrière dans ce domaine.

Comme nous le verrons d’entrée de jeu dans le cadre de cette présentation, le Québec fait bonne figure en termes de performances en mathématiques. En effet, les résultats de deux enquêtes à grande échelle, l’enquête PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves) et l’enquête TIMSS (Trends in Mathematics and Sciences Study) montrent que les élèves québécois se classent, en moyenne, parmi les meilleurs internationalement. Cependant, des analyses plus approfondies font état de situations préoccupantes. En autres, on peut y déceler des écarts importants entre les garçons et les filles, à l’avantage des garçons. Ces constats s’avèrent fort déplorables dans le contexte des enjeux individuels et sociétaux évoqués ci-haut. 

C’est dans cette optique que nous nous tournerons vers un phénomène connu depuis plus de 50 ans et mis en cause par plusieurs auteurs pour expliquer les faibles performances en mathématiques ainsi que les écarts entre les garçons et les filles: l’anxiété mathématique (p.ex. OCDE, 2014b; Hembree, 1990; Chipman, Krantz et Silver, 1992; Ashcraft et Ridley, 2005 ; Beasley,Long et Natali, 2001 ; Ho et al., 2000; Scarpello, 2005; Ashcraft et Kirk, 2001; Foley et al., 2017; Ramirez, Gunderson, Levine et Beilock, 2013). Nous explorerons divers aspects de l’anxiété mathématique, à savoir les principales définitions, les causes possibles, les liens avec diverses caractéristiques motivationnelles de l’apprenant (p.ex. sentiment de compétence, sentiment d’efficacité personnelle, intérêt), les liens avec les performances en mathématiques et enfin, les liens avec l’évitement des mathématiques.

Nous proposerons ensuite un modèle théorique qui a l’avantage d’intégrer l’ensemble des aspects explorés. Nous terminerons avec la présentation d’une méthodologie qui devrait être mise en place en 2020 afin d’étudier la manière dont l’anxiété mathématique viendrait interférer avec les performances en mathématiques des élèves québécois, tout cela dans le but de mieux comprendre la source des écarts entre les garçons et les filles au Québec.

Références

Ashcraft, M. H., & Kirk, E. P. J. J. o. e. p. G. (2001). The relationships among working memory, math anxiety, and performance. 130(2), 224.

Ashcraft, M. H., & Ridley, K. S. (2005). Math anxiety and its cognitive consequences: A tutorial review.

Beasley, T. M., Long, J. D., Natali, M. J. M., Counseling, E. i., & Development. (2001). A confirmatory factor analysis of the mathematics anxiety scale for children. 34(1), 14.

Beilock, S. L., Maloney, E. A. J. P. I. f. t. B., & Sciences, B. (2015). Math anxiety: A factor in math achievement not to be ignored. 2(1), 4-12.

Chipman, S. F., Krantz, D. H., & Silver, R. J. P. s. (1992). Mathematics anxiety and science careers among able college women. 3(5), 292-296.

Chiu, M. M., Klassen, R. M. J. L., & Instruction. (2010). Relations of mathematics self-concept and its calibration with mathematics achievement: Cultural differences among fifteen-year-olds in 34 countries. 20(1), 2-17.

Foley, A. E., Herts, J. B., Borgonovi, F., Guerriero, S., Levine, S. C., & Beilock, S. L. J. C. D. i. P. S. (2017). The math anxiety-performance link: A global phenomenon. 26(1), 52-58.

Geary, D. C. J. B., & sciences, b. (1996). Sexual selection and sex differences in mathematical abilities. 19(2), 229-247.

Hembree, R. J. J. f. r. i. m. e. (1990). The nature, effects, and relief of mathematics anxiety. 33-46.

Ho, H.-Z., Senturk, D., Lam, A. G., Zimmer, J. M., Hong, S., Okamoto, Y., . . . Wang, C.-P. J. J. f. r. i. m. e. (2000). The affective and cognitive dimensions of math anxiety: A cross-national study. 362-379.

Ma, X. J. J. f. r. i. m. e. (1999). A meta-analysis of the relationship between anxiety toward mathematics and achievement in mathematics. 30(5), 520.

Moses, R. P., & Cobb Jr, C. J. S. P. (2001). Organizing algebra: The need to voice a demand. 31(4), 4-4.

Murnane, R. J., Willett, J. B., & Levy, F. (1995). The growing importance of cognitive skills in wage determination.

OECD. (2014a). Résultats du PISA 2012 : Savoirs et savoir-faire des élèves (Volume I).

OCDE. (2014b). Résultats de PISA 2012 : Des élèves prêts à apprendre (Volume III).

Parsons, S., & Bynner, J. (2005). Does numeracy matter more?

Peterson, P. E., Hanushek, E. A., & Riddell, J. B. J. E. N. (2011). US proficiency in math and reading lags behind that of most industrialized nations, endangering long term economic growth. 1-2.

Pronovost, M., Cormier, C., Potvin, P., & Riopel, M. (2017). Intérêt et motivation des jeunes pour les sciences.

Ramirez, G., Gunderson, E. A., Levine, S. C., Beilock, S. L. J. J. o. C., & Development. (2013). Math anxiety, working memory, and math achievement in early elementary school. 14(2), 187-202.

Reyna, V. F., Brainerd, C. J. J. L., & Differences, I. (2007). The importance of mathematics in health and human judgment: Numeracy, risk communication, and medical decision making. 17(2), 147-159.

Rivera-Batiz, F. L. J. J. o. H. R. (1992). Quantitative literacy and the likelihood of employment among young adults in the United States. 313-328.

Scarpello, G. V. (2005). The effect of mathematics anxiety on the course and career choice of high school vocational-technical education students.

Statistique Canada et le Conseil des ministres de l’Éducation du Canada (2007). Indicateurs de l’éducation au

 Canada : rapport du Programme d’indicateurs pancanadiens de l’éducation 2007.

Stoet, G., Bailey, D. H., Moore, A. M., & Geary, D. C. J. P. o. (2016). Countries with higher levels of gender equality show larger national sex differences in mathematics anxiety and relatively lower parental mathematics valuation for girls. 11(4), e0153857.

Stokke, A. J. C. H. I. C. (2015). What to Do About Canada’s Declining Math Scores? , 427.

Offre d’emploi: Spécialiste en évaluation, Cambodge

DESCRIPTION DU POSTE
Contrat : Long-terme
Date limite de candidature : 31/12/2019
Lieu : Cambodge
Projet : Second Upper Secondary Education Sector Development Program – CD4200 Project Implementation Consultant
The proposed specialist will work with a newly established examination department to improve examination design and delivery. S/he will be responsible for:
Conducting a comprehensive desk review;Support the department to develop a Strategic Plan to guide its operations and Pro-D needs assessment;Developing and leading a Pro-D program supported by appropriate software and hardware, where necessary, to focus on the following tasks:Improve the efficiency and effectiveness of student registration process – face to face, on-line, student database, analyze registration against students writing and P/F examinations.Improve the design of examinations including test item development and writing, electronic test item bank, random selection of test items, checking for relevance and reliability, etc.Improve the efficiencies of examination printing, delivery, and supervision – review current model for inefficiencies and recommend/implement innovations to improve the delivery and invigilation processes.Marking and data processing – streamline marking and processing of grades.Develop examination analysis techniques to provide evidence for improvements in test item, delivery, and marking procedures; classroom instruction and assessment; curriculum and textbook materials; and policy and guidelines.Ensure timely distribution of examination results linked to student certifications and post-secondary/employment requirements.Reporting;Implementation of the Gender Action Plan.
QUALIFICATION
Qualifications and skills:
At least a graduate degree in education, social sciences or related fields;  Strong English language (spoken and written);Computer literate. Professional Experience:
At least 10 years of experience in examination assessment on projects funded by the ADB, World Bank or other major donors;Previous experience in Cambodia or the greater Mekong region.As part of the application process, please register on SOFRECO expert database on the following URL: http://www.sofreco.com/UK/formLogin.awp?P1=EN 

Pour postuler: http://www.sofreco.com/FR/formOffreEmploi.awp?P1=FR_05250&P2=international-examination-assessment-specialist–cambodge

Les midis scientifiques du GirCoPro – 6 novembre 2019

Quand? Le mercredi 6 novembre 2019, de midi à 13h00

Local : R 826 au CPASS, Pavillon Roger-Gaudry, Faculté de Médecine ou par visioconférence : https://zoom.us/j/275978928

Invitée: Marie-Paule Morin est rhumatologue pédiatre au CHU Sainte-Justine depuis 2012. Doctorante au programme de psychopédagogie et d’andragogie à la Faculté des sciences de l’éducation de Université de Montréal, elle est membre du CPASS et co-responsable de la maîtrise pédagogique universitaire des sciences médicales. Mme Morin est également membre-étudiante au sein de la Chaire de recherche en évaluation des technologies et des pratiques de pointe du CHUM.

Pour s’inscrire: Pour vous inscrire, veuillez contacter Mme M-France Deschênes à l’adresse suivante :
marie-france.deschenes@umontreal.ca

Journée de réflexion sur l’évaluation des compétences langagières (mise à jour)

Mise à jour: n’oubliez pas de faire votre inscription, les places sont limitées.

Bonjour à toutes et à tous,

Nous avons le plaisir de vous inviter à participer à la journée de réflexion intitulée L’évaluation des compétences langagières : enjeux et perspectives, à l’UQAM. (Reporté au mois de novembre, date à confirmer). Cette journée se présente comme une belle occasion d’échanger sur de multiples questions qui touchent l’évaluation des compétences langagières des apprenants indépendamment de l’ordre d’enseignement. Les conférenciers des domaines de l’évaluation des apprentissages ainsi que de la didactique des langues assureront une riche journée d’interactions et une opportunité de confirmer l’association indéniable entre l’acte d’évaluer et l’acte d’enseigner au bénéfice de l’apprentissage.

Pour connaître tous les détails de cette journée de réflexion, y compris la programmation complète, le local, l’horaire ainsi qu’effectuer l’inscription gratuite et obligatoire, veuillez SVP accéder à la page de l’événement sur le site Grenadine. Également, vous trouverez l’affiche de la journée de réflexion (fichier PDF) en accédant le lien https://www.dropbox.com/s/9mg46xc41d077cq/Affiche_journ%C3%A9e%20de%20r%C3%A9flexion_UQAM.pdf?dl=0

Cette journée de réflexion est organisée en collaboration avec l’Association pour le développement des méthodologies d’évaluation en éducation (ADMEE-Canada), le Centre d’études sur l’apprentissage et la performance (CEAP-UQAM), le Groupe de recherche interdisciplinaire sur l’évaluation et la mesure en éducation à l’aide des technologies de l’information et de la communication (GRIÉMÉTic) et le Carrefour d’innovation en mesure et évaluation (CIME).

Au plaisir de vous y voir nombreux!

Carla Barroso da Costa, Marie-France Côté et Dan Thanh Duong Thi (UQAM)

Équipe d’organisation

Nouvelle publication dans Pédagogie Médicale

Un article de Nathalie Loye et Sylvie Fontaine vient d’être publié dans la revue Pédagogie Médical. L’article peut être consulté au https://doi.org/10.1051/pmed/2019018

Problématique :  La démarche d’évaluation nécessite de planifier, de collecter des données, de les interpréter et de porter un jugement avant de prendre une décision. Elle repose toujours sur des instruments d’évaluation qui peuvent prendre une variété de formes. Objectif : Cet article a pour but de présenter et d’illustrer plusieurs instruments d’évaluation, et de les mettre en perspective avec la démarche évaluative. Les instruments sont présentés de façon indépendante ; ils permettent de collecter des données quantitatives et qualitatives. La possibilité de combiner ces données pour porter un jugement évaluatif est abordée, mais n’est pas détaillée. Exégèse : Nous présentons d’abord la démarche évaluative constituée de cinq étapes. Après quelques considérations sur les nuances qui existent entre évaluer et mesurer, nous nous intéressons aux objets à évaluer à partir de la définition de la compétence et de la pyramide de Miller. Par la suite, nous proposons deux modèles visant à accompagner le développement d’instruments d’évaluation, ce qui nous amène à présenter deux catégories d’instruments d’évaluation. La première catégorie regroupe les instruments que nous qualifions de classiques comme les tests. La seconde catégorie rassemble quelques instruments associés à l’évaluation des compétences et qui sont largement utilisés dans le domaine de la pédagogie médicale.

Bourses de l’OBVIA

Les bourses de recherche de l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle (IA) et du numérique (OBVIA) ont pour objectif d’encourager les meilleur(e)s candidat(e)s à entreprendre ou à poursuivre des activités de recherche dans le domaine des impacts sociétaux de l’IA et de l’innovation responsable et de soutenir leur réussite.

Les candidat(e)s qui se démarquent par l’excellence de leur dossier universitaire et par le potentiel innovant et interdisciplinaire de leur projet de recherche sont invités à soumettre leur candidature.

Les appels de candidatures se font par le biais d’un concours. Le nombre de bourses varie en fonction du statut :

  • 4 bourses pour les stagiaires postdoctoraux (4 x 25 000$)
  • 2 bourses pour les étudiant(e)s au doctorat ( 2 x 21 00$)
  • 2 bourses pour les étudiant(e)s à la maîtrise (2 x 15 000$)
  • 2 bourses pour les étudiant(e)s au premier cycle (2 x 5000$)
  • 2 bourses pour les étudiant(e)s du secteur collégial. (2 x 1500$)

L’équité, la diversité et l’inclusion (ÉDI) sont des valeurs mises de l’avant et intégrées dans les activités de l’OBVIA.  Une communauté ouverte et diversifiée favorise l’inclusion des voix des personnes qui ont été sous-représentées ou découragées. L’OBVIA accueille les personnes/projets qui ont démontré leur engagement à défendre les valeurs d’équité, de diversité et d’inclusion et qui nous aideront à accroître notre capacité de diversité au sens le plus large. Nous encourageons les applications des membres de groupes qui ont été marginalisé pour quelque motif que ce soit énuméré dans la Charte des droits et libertés de la personne (CDPDJ), y compris le sexe, l’orientation sexuelle, l’identité ou l’expression sexuelle, la racialisation, la situation de handicap, les convictions politiques, la religion, la situation familiale, l’âge, le statut de membre des Premières nations, de Métis ou d’Inuit, ou de personne autochtone.

Date des concours

Du 28 juin 2019 au 30 août 2019 (16 h 59 HAE)

CONSULTER L’APPEL COMPLET


Pour appliquer au programme de bourses :

Le formulaire d’application pour le programme de bourses de l’OBVIA sera accessible d’ici la fin du mois de juillet 2019 sur le site Web suivant : observatoire-ia.ulaval.ca

Veuillez consulter régulièrement notre site Web où vous serez informé dès qu’il sera mis en ligne.

Pour toute demande d’information supplémentaire relative aux programme de bourses de l’OBVIA, veuillez joindre :

Steven Ouellet, Ph. D.
Tél.: (418) 656-2131 poste 409127
Conseiller scientifique
steven.ouellet@observatoire-ia.ulaval.ca

Appel à projets de l’Observatoire International sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique

L’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle et du numérique (OBVIA) lance son premier appel à projets volet 1 pour un montant de 500 000 $ sur trois ans.

Mission de l’OBVIA

L’OBVIA se fonde sur une interrogation critique des innovations technologiques, permettant de soulever des enjeux cruciaux et d’identifier des solutions plausibles aux problèmes et opportunités posés par les développements de l’intelligence artificielle (IA) et du numérique au Québec et ailleurs dans le monde. Le but est de contribuer à définir le bien commun qui devrait être poursuivi par ces innovations en produisant des connaissances sur leurs retombées sociales et en interpellant les institutions démocratiques.

Valeurs de l’OBVIA

L’équité, la diversité et l’inclusion (ÉDI) sont des valeurs mises de l’avant et intégrées dans les activités de l’OBVIA des impacts sociétaux sur l’IA et du numérique. Une communauté ouverte et diversifiée favorise l’inclusion des voix des personnes qui ont été sous-représentées ou découragées. L’OBVIA accueille les personnes/projets qui ont démontré leur engagement à défendre les valeurs d’équité, de diversité et d’inclusion et qui nous aideront à accroître notre capacité de diversité au sens le plus large. Nous encourageons les applications des membres de groupes qui ont été marginalisé pour quelque motif que ce soit énuméré dans la Charte des droits et libertés de la personne (CDPDJ), y compris le sexe, l’orientation sexuelle, l’identité ou l’expression sexuelle, la racialisation, la situation de handicap, les convictions politiques, la religion, la situation familiale, l’âge, le statut de membre des Premières nations, de Métis ou d’Inuit ou de personne autochtone.

Objectifs de cet appel à projets

  • Soutenir la recherche et la création sur l’innovation responsable et les grandes transformations sociétales associées aux technologies numériques et à l’intelligence artificielle (NumerIA) et aux dynamiques qui les structurent.
  • Soutenir le développement d’équipes de chercheur(e)s tout en attirant les chercheur(e)s en émergence susceptibles de mener des recherches sur l’impact sociétal du NumerIA.
  • Soutenir les chantiers intersectoriels d’importance pour le Québec et pour les autres sociétés qui font face aux mêmes enjeux en matière d’impacts sociétaux de l’IA et du numérique.

Dates importantes

28 juin 2019 : Lancement de l’appel à projets – Volet 1
30 septembre 2019 : Date limite pour la soumission d’un projet
Octobre 2019 : Évaluation des projets
25 octobre 2019 : Annonce des projets sélectionnés
1er novembre 2019 : Début du financement des projets

Dépôt de la demande

Veuillez envoyer votre demande au plus tard le 30 septembre 2019, à 16 h 59, heure normale de l’Est (HAE) à l’adresse suivante :

projets@observatoire-ia.ulaval.ca

CONSULTER L’APPEL COMPLET


Pour toute demande d’information supplémentaire relative au programme d’appels innovants de l’OBVIA, veuillez joindre :

Steven Ouellet, Ph. D.
Tél.: (418) 656-2131 poste 409127
Conseiller scientifique
steven.ouellet@observatoire-ia.ulaval.ca