Quelques avenues pour prévenir le plagiat

Publié par griemetic_admin le

Sébastien Béland (Université de Montréal)

Isabelle Cousineau (Université du Québec à Montréal))

Le plagiat est un vol d’idée. L’Université de Montréal définissait d’ailleurs ce manque d’intégrité académique de la façon suivante : « Le plagiat est l’acte de faire passer pour siens les textes ou les idées d’autrui, volontairement ou non ». Se pose alors la question : est-ce grave? On peut aisément le deviner : les philosophes qui s’intéressent à la morale sont généralement contre l’idée du plagiat. Reprenons les sages paroles d’Emmanuel Kant : « agis de telle sorte que la maxime de ta volonté puisse toujours valoir en même temps comme principe d’une législation universelle (1888, p. 50) ». Pour le dire autrement, agis de telle sorte que la maxime (ou le motif) qui guide l’action d’un individu soit universalisable et valable pour toute l’humanité. Le concept de législation universelle est intéressant puisqu’il permet de mettre en lumière le caractère immoral du plagiat lors d’une évaluation des apprentissages qui se veut juste, égale et équitable. En effet, si tous les étudiants (ce que Kant entend par « humanité »), que nous supposons raisonnables, plagient à un travail de session, alors l’évaluation devient contradictoire et elle n’a plus de sens. Plagier n’est donc pas seulement enfreindre les règles, c’est aussi détruire l’idée même de règles communes. Hubick (2016) va plus loin : le plagiat viole l’expérience d’apprentissage authentique. Et celui qui plagie trompe surtout ses collègues de classe et porte atteinte à la réputation du diplôme délivré par son institution d’enseignement.

Pourquoi plagier?

Il y a évidemment une dimension intentionnelle derrière le plagiat. Par exemple, un étudiant peut vouloir plagier pour atteindre certains buts qu’il s’est fixés (Hubick, 2016) ou pour sauver du temps à cause d’une charge de travail élevée (Theart et Smit, 2012). Mais, il y a plus : le plagiat peut aussi être un acte involontaire. Belter et du Pré (2009) nous montraient que les étudiants sont nombreux à ne pas savoir comment bien citer. Même constat du côté de Kier (2014) : un peu plus de la moitié des étudiants ont été en mesure de bien reconnaître une série de phrases plagiées.

Il est impossible d’omettre le fait que la perception du plagiat a aussi une dimension culturelle importante. Bloch (2008) rapportait que « the link between originality and ownership, which often shapes the moral metaphors regarding “theft” related to discussions of plagiarism in the West, may not be as clear-cut in Chinese culture » (p. 220) Ainsi, le fait de reprendre les mots d’un auteur sans lui attribuer la paternité est un acte éminemment complexe.

Quoi faire pour prévenir le plagiat?

L’évaluateur qui a trouvé des sections plagiées dans un travail se bute parfois à l’étonnement sincère des étudiants. Il est donc important, selon nous, d’utiliser notre jugement professionnel en présence de plagiat. Ainsi, l’étudiant en est-il à sa première offense? Est-il un récidiviste? Comment explique-t-il la présence de plagiat dans son travail? À l’évidence, il n’y a pas de réponse facile, ici.

Les universités ont des règlements pour décourager les tentations de plagiat. Le GRIÉMÉtic croit que sensibiliser les étudiants à la problématique du plagiat est une stratégie à favoriser. Nous devons faire de nos étudiants de meilleurs méthodologues et, ce, le plus rapidement possible dans leur cheminement scolaire.

Il y a plusieurs avenues qui peuvent être adoptées. D’abord, il est possible de faire signer un code d’honneur aux étudiants en les encourageant à adopter une attitude d’intégrité académique dans le cours. Ce code d’honneur peut généralement tenir sur une seule page et pourrait être inséré, en annexe, des travaux déposés dans un cours.

Une autre alternative à explorer est le fait de rendre disponible de courts modules de formation en ligne sur le plagiat. Ceux-ci pourraient être accrochés aux plateformes utilisées dans chacun des cours et pourraient être même obligatoires pour les étudiants qui sont en première année d’un programme d’études.

Il existe de nombreux logiciels de détection (gratuits ou payants) permettant de détecter le plagiat dans les travaux scolaires. Nous croyons que leur utilisation est une bonne idée lorsque, par exemple, le style d’écriture dans un travail change radicalement sans raison valable. Pourquoi ne pas avertir les étudiants que vous allez utiliser un tel logiciel afin de tenter de décourager de potentiels plagieurs? Le lecteur curieux pourra consulter une liste non-exhaustive de ces logiciels, en annexe.

Enfin, il faut se questionner sur le rapport à la performance dans nos établissements d’enseignement. C’est un secret de polichinelle que l’anxiété de performance pousse certains étudiants à plagier. Une bonne façon de maîtriser ce type de « dérapage » est de proposer des évaluations formatives aux étudiants. En leur offrant des pistes de remédiation durant le processus de production d’un travail, il est plus facile d’intervenir pour sensibiliser les étudiants à de bonnes pratiques méthodologiques. L’utilisation de l’évaluation formative peut avoir comme effet de faire augmenter la moyenne des notes et réduire leur variance, mais le problème du plagiat doit être traité de façon sérieuse.

Références

Belter, R.W. & du Pré, A. (2009) A strategy to reduce plagiarism in an undergraduate course. Teaching of Psychology, 36, 257-261.

Bloch, J. (2008). Plagiarism across Cultures: Is There a Difference? In (Ed. Caroline Eisner, Martha Vicinus). Originality, Imitation, and Plagiarism. University of Michigan Press.

Hubick, J. (2016). A philosophical response to plagiarism. Teaching philosophy, 39, 453-481.

Kant, E. (1888). Critique de la raison pratique, Consulté le 29 avril 2019, URL : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5500006p/f112.item.r=triche

Kier, C. (2014). How well do Canadian distance education students understand plagiarism? The International Review of Research in Open and Distance Learning, 15, 227-248.

Theart, C. J., & Smit, I. (2012). The status of academic integrity amongst nursing students at a nursing education institution in the Western Cape. Curationis, 35, 27.

Annexe

NomStatutInformations généralesLien
EduBirdieGratuitDétecteur de plagiat sur le web :
– Rapport de détection
https://ca.edubirdie.com/logiciel-anti-plagiat
PlagiarismaGratuitDétecteur de plagiat sur le webhttp://plagiarisma.net
Search Engine ReportsGratuitDétecteur de plagiat sur le web :
– Rapport de détection
https://searchenginereports.net/fr/plagiat
Small SEO ToolsGratuitDétecteur de plagiat sur le webhttps://smallseotools.com/fr/plagiarism-checker/
PlagTrackerGratuitDétecteur de plagiat sur le web :
– Rapport de détection
https://www.01net.com/services-en-ligne/plagtracker-119921/
PlagGratuit ou payantDétecteur de plagiat sur le web :
– Rapport de détection
– Correspondance en surbrillance
– Sources visualisables
– Détection de paraphrases et de mauvaises citations
https://www.plag.fr
Plagiarism DetectorGratuit ou payantDétecteur de plagiat sur le webhttps://plagiarismdetector.net/fr
ScribbrPayantDétecteur de plagiat sur le web :
– Sources Internet, publications académiques
– Rapport de détection interactif
https://www.scribbr.fr
TurnitinPayantDétecteur de plagiat sur le web :
– Sources Internet et contenu académique
– Outil de recherche d’auteurs
https://www.turnitin.com/fr

Documents d’aide (anglais uniquement) :
https://help.turnitin.com/ithenticate/ithenticate-home.htm
CompilatioPayant
*Démonstration gratuite
Prévention et détection de plagiat :
– Sources Internet et vos propres documents
– Rapport de détection
https://www.compilatio.net
UrkundPayant
*Démonstration gratuite
Aide à prévenir le plagiat (comment empêcher le plagiat)
– Quizz, conseils et guide sur le plagiat
https://www.urkund.com/fr/urkund-pour-les-etudiants/
Urkund – Enseignement supérieurPayant
*Démonstration gratuite
Système de prévention du plagiathttps://www.urkund.com/fr/urkund-pour-lenseignement-superieur/
PlagScanPayant
*Essai gratuit
Détecteur de plagiat sur le web :
– Sources Internet, revues scientifiques et vos propres documents
– Rapport de détection
– Identification des sources
https://www.plagscan.com/analyse-de-plagiat/?gclid=CjwKCAjwltH3BRB6EiwAhj0IUNA-GKJfV6ucLXI6HocgVRPJrChTsxt2uPsLodcifXQTGvYhI0etAhoCwzwQAvD_BwE