Conférence midi le 13 février 2020: Plagiat et fraude académique

Publié par Guillaume Loignon le

Conférence de Michelle Bergadàa, professeure à l’université de Genève, et Présidente de de l’Institut International de Recherche et d’Action sur la Fraude et le Plagiat Académique (IRAFPA).

Le jeudi 13 février 2020 à midi, à l’Université de Montréal. Local B-253 du pavillon Marie-Victorin.

L’explosion des cas de fraude scientifique et de plagiat conduit à constater que l’ordre académique et l’ordre juridique n’offrent pas de réponses satisfaisantes. Les méthodes développées dans le cadre de recherches et actions conduites ces quinze dernières années seront brièvement exposées. Le 1er thème abordé, structurant, sera celui des 10 conséquences d’un plagiat ou d’une fraude afin que chacun appréhende la nature du problème en abandonnant le niveau de la logique de la cause (plagiat donc sanction). Le 2e thème, dynamique, montrera comment on devient plagiaire, ou non, et que l’acquisition d’un caractère déviant se détermine dès le doctorat. Le 3e thème sera celui des profils de fraudeurs. Il s’agit ici de sortir de la logique binaire « bon vs. mauvais » scientifique, « coupable vs. victime », etc. On apprend à reconnaître les types de délinquants et à communiquer avec eux, voire à les éviter, et à les sanctionner et à les éduquer quand cela est possible.

Objectif de la conférence

• Procurer une grille de lecture aux participants afin qu’ils sachent détecter comment s’installe le comportement de « délinquants de la connaissance ».

• Procurer des exemples sur les médiations que propose l’Institut IRAFPA pour aider à traiter de situations de conflit complexes dans des cas qui mettent en scène divers acteurs (doctorants, professeurs, administrateurs, auteurs, journalistes…)

Méthode

Exposé formel sur la base des travaux effectués depuis 15 ans sur le sujet via notamment le site de l’Institut IRAFPA, puis séance de questions-réponses.

Catégories : Annonce