Accueil » Annonce

Catégorie : Annonce

Conférence-midi du GRIÉMÉtic

Les bases de l’application d’une méta-analyse

Par: Gilles Raîche, UQAM

Le 28 novembre 2017, de 12h à 13h avec une période de questions de 15 minutes

Université de Montréal, pavillon Marie-Victorin, local A-544

Résumé : Il est fréquent que nous n’ayons accès qu’à des résultats secondaires de recherche, que le nombre de sujets par recherche soit relativement faible ou que nous ne pouvons qu’utiliser des données groupées sans avoir la possibilité de mettre la main sur les données individuelles. Dans ces cas, il s’avère commode de compter sur une méta-analyse des résultats groupés. Plusieurs considérations méthodologiques doivent alors être tenues en compte, diverses indices sommaires, soit la taille de l’effet, peuvent être utilisés et diverses approches peuvent être retenues : méta-régression, méta-analyse en réseau, méta-analyse multivariée, etc. Cette présentation permettra de faire un survol de ces aspects. Un exemple d’application sera utilisé.

Communication dans le cadre des conférences-midi du Groupe de recherche interuniversitaire sur l’évaluation et la mesure en éducation à l’aide des TIC (GRIÉMÉtic), en partenariat avec le Collectif pour le développement et les applications en mesure et évaluation (Cdame ; UQAM), le Bureau de consultation en analyse de données qualitatives, quantitatives et mixtes (Q2M ; Université de Montréal), et la société statistique de Montréal (SSdeM).

Pour plus d’information :

Iris Bourgault Bouthillier

Coordonnatrice du GRIÉMÉtic

Iris.bourgault.bouthillier@umontreal.ca

Colloque annuel de l’ADMÉE-Canada 2017

(Cliquez ici pour vous inscrire)

La 39e session d’études de l’Association pour le développement des méthodologies d’évaluation en éducation (ADMEE-Canada) aura lieu les 16 et 17 novembre 2017 au Château Frontenac, situé dans le Vieux-Québec, sous le thème des objets de l’évaluation en éducation et en formation.

Cette année, le thème choisi vise à mettre de l’avant le caractère transversal de l’évaluation. En effet, elle se retrouve à tous les ordres d’enseignement (école obligatoire, collégial, universitaire, formation continue) et domaines de formation (sciences de la santé, sciences et génie, sciences humaines et sociales), sans compter qu’elle est présente dans l’évaluation des programmes, des institutions, des politiques et des systèmes éducatifs, ainsi que de leurs composantes. À tous les niveaux où elle s’exerce, l’évaluation comporte son lot d’objets distincts avec des défis qui leur sont propres. Au niveau nano (l’apprenant ou l’enseignant), l’évaluation s’intéresse à l’individu (identification des besoins, analyse des pratiques, etc.) et aux méthodologies qui y sont associées (analyse de cas, test, etc.). Au niveau micro (classe, groupe-cours en enseignement supérieur, cohorte, etc.), l’évaluation s’intéresse aux apprentissages et aux élèves, d’une part, et, d’autre part, à l’enseignement et à l’enseignant. Au niveau mezzo, l’évaluation s’intéresse aux programmes et aux dispositifs. Il en va de même au niveau macro qui s’intéresse à l’institution (école, université, CÉGEP, etc.) et au système d’éducation.

Quels sont les différents objets de l’évaluation dans les ordres d’enseignement et les sphères de la société ? Quelle est leur nature ? Leurs origines ? Comment ont-ils évolué ? Comment le choix de ces objets est-il influencé par les politiques, les innovations technologiques, le financement de la recherche, etc. ? Avec quelles méthodologies les appréhende-t-on (outils, analyses de données, etc.) et quelles conclusions s’en dégage-t-il ? Quels sont les défis et les tensions qui en émergent ? Que reste-t-il à accomplir ? Voilà autant de questions qui méritent qu’on s’attarde aux objets de l’évaluation. Ce thème rassembleur est ouvert à des domaines contributoires à la mesure en éducation, issus de disciplines variées, y compris la pédagogie dans le domaine de la santé ou en enseignement supérieur.

La session d’études annuelle de l’ADMEE-Canada constitue une excellente occasion d’apporter des éléments de réponse à ces multiples questions, ainsi qu’à de nombreuses autres. Nous convions donc les chercheurs, les étudiants, les praticiens, les professionnels et les intervenants des différents milieux d’application de l’évaluation à formuler des propositions de communication susceptibles de cerner les objets de l’évaluation. Cette 39e session d’études offrira ainsi un partage enrichissant d’expériences et de connaissances entre collègues provenant de milieux différents.

Le Comité organisateur,
Marie-Hélène Hébert (UNIVERSITÉ TÉLUQ)
Jean-Sébastien Renaud (UNIVERSITÉ LAVAL)
Philippe Tremblay (UNIVERSITÉ LAVAL)

Conférence: L’apprentissage au coeur des technologies numériques : enjeux, défis, recherches, pratiques

23-24 novembre 2017 – Genève

Conférenciers :

MARCEL LEBRUN : Classes inversées, classes « à l’envers » ? Et si c’était simplement Enseigner et Apprendre à l’endroit !
WALTHER TESSARO : L’ePortfolio dans les formations en alternance: finalités, apports et écueils

ANDRÉ GIORDAN : A l’ère du numérique faut-il encore apprendre ?

www.auptic.education/colloque2017

Télécharger l’affiche Colloque Auptic 2017 (pdf)

Présentations à venir au congrès international francophone de pédagogie en sciences de la santé

Des membres et collaborateurs du GRIÉMÉtic seront présents au Congrès international francophone de pédagogie en sciences de la santé et présenteront les communications suivantes:

Loye, N. (2017). Animation de la première rencontre du groupe thématique en mesure et évaluation en santé de la SIFEM.

Pennaforte, T., et Loye, N. (2017). Développement et validation d’une évaluation du raisonnement clinique intégrée à une séance de simulation médicale.

Rendez-vous au colloque de l’ADMÉE 2017

Voici les présentations orales qui seront faites par des membres et collaborateurs du GRIÉMÉtic lors du colloque annuel de l’ADMÉE 2017 à Québec:

Loye, N., Duong Thi, D. T., et Béland S. (2017). Réaliser un diagnostic en mathématique pour les élèves de la formation professionnelle au Québec : chimère ou réalité?.

Duong Thi, D. T., et Loye, N. (2017). Perceptions des enseignants au primaire, des conseillers pédagogiques et des orthopédagogues sur les formats de rapports élaborés à visée diagnostique du test PIRLS 2011.

Pennaforte, T., et Loye, N. (2017). Développement et validation d’une évaluation du raisonnement clinique intégrée à une séance de simulation médicale : processus de collectes de données.

Laureano Prottis, M. et Barroso da Costa, C. (2017). Quelques réflexions sur l’évaluation des apprentissages et l’engagement professionnel affectif des enseignants: une étude Canada – Brésil.

Jean-Baptiste, C. S. et Barroso da Costa, C. (2017). Les liens entre l’évaluation des apprentissages et la motivation à apprendre : la perception des étudiants internationaux.

La mesure et l’évaluation des apprentissages face à la montée des inégalités: l’innovation pour l’inclusion

(English below)

Colloque – Association mondiale des sciences de l’éducation  (AMSE-AMCE-WAER) du 4 au 8  juin 2018, Suceava, Roumanie

DATE LIMITE : 22 SEPTEMBRE 2017. Proposition de communication.

 La mondialisation est un phénomène en plein essor qui provoque de nombreux changements dans les sociétés modernes. Les échanges de biens et de services à l’échelle planétaire génèrent des interactions économiques complexes entre les pays. À cela s’ajoutent l’intensification du flux migratoire, l’augmentation de la diversité ethnoculturelle de la population scolaire et l’évolution rapide du numérique comme caractéristiques incontournables du monde contemporain. Ce nouvel ordre mondial ne survient pas sans un effet néfaste : la montée des inégalités sociales et scolaires.

Dans le monde de l’éducation, et plus spécifiquement dans le domaine de la mesure et de l’évaluation des apprentissages, il devient impératif de s’interroger sur les différentes pratiques visant à réduire les inégalités et cela, dans tous les ordres d’enseignement. Dans ce contexte, l’innovation des pratiques de mesure et d’évaluation, le processus d’accommodement, de différenciation et d’adaptation en évaluation, ainsi que la révision permanente des modes, des méthodes et des dispositifs de mesure et d’évaluation sont au cœur des réflexions sur le développement d’une éducation inclusive et équitable.

L’objectif principal de la présente proposition de colloque est donc de promouvoir des échanges et de susciter des débats autour de travaux portant sur la mesure et l’évaluation, dans un contexte d’innovation favorisant l’inclusion, tout en tenant compte du caractère transversal des domaines spécifiques de formation (didactiques disciplinaires, sciences de la santé, etc.).

Les participants sont invités à présenter des communications qui abordent le domaine de l’évaluation et qui répondent à l’une ou l’autre des questions suivantes :

  • Quels sont les enjeux de la pratique évaluative compte tenu de la montée des diversités ainsi que des inégalités?
  • Quelle est la place de la mesure et de l’évaluation au sein des établissements inclusifs?
  • Quels sont les défis d’une pratique évaluative innovante dans un contexte d’inclusion?
  • Comment tenir compte d’une pratique évaluative inclusive face à l’hétérogénéité des élèves?
  • Quelles sont les fondements, théories ou études empiriques sur lesquels pourraient s’appuyer les pratiques évaluatives inclusives?

Le fait d’apporter un éclairage à ces questions permettra de partager de nouvelles connaissances qui émanent des recherches menées dans différents contextes culturels et géographiques, et de mettre en évidence leurs apports et leurs limites pour la compréhension d’un aspect incontournable de la tâche enseignante : l’acte de mesurer et d’évaluer en tenant compte d’un apprentissage inclusif.

Une dizaine de communications sont prévues pour ce colloque d’une journée. Chaque communication durera vingt minutes et sera  suivie d’une période d’échanges de dix minutes. Les communications peuvent se faire en français ou en anglais. À la fin des présentations, une table ronde incluant la participation de l’ensemble des présentateurs est prévue. Cette table ronde permettra aux participants d’approfondir certains aspects abordés au cours de la journée.

Nous vous prions de nous faire parvenir votre proposition de communication au plus tard le 22 septembre en incluant vos coordonnées (nom et prénom, institution d’attache, courriel, téléphone, etc.), le titre de la proposition, un résumé court de 300 mots, un résumé long d’un maximum de 1 000 mots (présentant la problématisation, le cadre conceptuel, les démarches et les apports) et trois mots-clés. Vous trouverez ci-joint le formulaire pour l’envoi de votre proposition. Nous vous demandons d’envoyer votre proposition à Carla Barroso da Costa (barroso_da_costa.carla@uqam.ca).

À la suite du colloque, les intervenants seront officiellement invités à transmettre le texte de leur communication, sous forme d’article scientifique, en suivant les normes de la revue Mesure et Évaluation en Éducation. Les articles seront soumis à une évaluation externe, en vue de la publication d’un numéro thématique au cours de l’année 2019. Les informations détaillées seront fournies lors de l’invitation.

Au plaisir de vous voir à Suceava, en Roumanie!

 

Carla Barroso da Costa

Université du Québec à Montréal

Barroso_da_costa.carla@uqam.ca

 

 

Anderson Araújo-Oliveira

Université du Québec à Montréal

araujo-oliveira.anderson@uqam.ca

 

Diane Leduc

Université du Québec à Montréal

Leduc.diane@uqam.ca

 

Cristiano Mauro Assis Gomes

Universidade Federal de Minas Gerais

cristianogomes@ufmg.br

 

Micheline-Johanne Durand

Université de Montréal

mj.durand@umontreal.ca


Measurement and Assessment of Learning in the Face of Rising Inequality : Innovation for Inclusion

Symposium – World Association for Educational Research (AMSE-AMCE-WAER)

June 4-8, 2018, Suceava, Romania

DEADLINE: SEPTEMBER 22, 2017. Submit a paper.

Globalization is a phenomenon in full swing producing manifold changes in mainstream modern society. The exchange of goods and services in a global sphere is creating complex economic interactions between countries. To that, add escalating migration, an increase in the ethnocultural diversity of the student population, and the rapid evolution of information and communication technologies as the inescapable features of today’s world. This current world order has not emerged without an adverse effect: the rise of social and educational inequality.

In the world of education and, more specifically, the measurement and assessment of learning, it has become essential to reflect on the various practices directed at reducing inequality and to do so across all levels of teaching. In this context, innovation in measurement and assessment practices, the process of accommodation, differentiation and adaptation in assessment, as well as the continuous review of the procedures, methods, and tools of measurement and assessment are at the heart of discussions around developing inclusive and equitable education.

So the primary goal of this symposium proposal is to encourage exchanges and to generate debate around work in the field of measurement and assessment in a context of innovation toward inclusion, taking into account the broad scope of specific areas of training (didactics, health sciences, etc.)

Participants are therefore invited to submit papers that deal with the subject of assessment using one or more of the following themes:

  • What are the issues for assessment practices faced with mounting inequality and diversity?
  • What role does measurement and assessment play in inclusive institutions?
  • What are the challenges for innovative assessment practices faced with mounting inequality?
  • How can we address inclusive assessment practices given increasing student diversity?
  • Which assessment practices reinforce inequalities or, instead, denounce and deconstruct them?

By shedding some light on these questions, we can share new knowledge coming out of research conducted in different cultural and geographical contexts, as well as highlight its contributions and limitations in understanding the vital role of the teaching task: measurement and assessment combined with inclusive learning.

About ten papers will be presented for this one-day symposium. Each presentation will be allocated twenty minutes followed by ten minutes for discussion. Papers may be delivered in French or in English. At the end of the presentations, a round table including all presenters is planned. This round table will give participants the chance to further explore certain issues discussed during the day.

Please send us your proposal no later than September 22 with your contact information (full name, home institution, email, telephone number, etc.), the title of your proposal, a 300-word abstract, a maximum 1,000-word summary (presenting the problematisation, conceptual framework, methodologies and outcomes) and three keywords. The application form for your proposal is attached. We ask you to send your proposal to Carla Barroso da Costa (barroso_da_costa.carla@uqam.ca).

Following the symposium, speakers will be invited officially to send the text of their presentation, in the form of a scholarly article, to the organizers of the symposium, in keeping with the guidelines of the journal Mesure et Évaluation en Éducation. Articles will be submitted for external review for publication in a thematic issue in 2019. Detailed information will be provided in the invitation.

See you in Suceava, Romania!

 

Carla Barroso da Costa

Université du Québec à Montréal

Barroso_da_costa.carla@uqam.ca

 

 

Anderson Araújo-Oliveira

Université du Québec à Montréal

araujo-oliveira.anderson@uqam.ca

 

Diane Leduc

Université du Québec à Montréal

Leduc.diane@uqam.ca

 

Cristiano Mauro Assis Gomes

Universidade Federal de Minas Gerais

cristianogomes@ufmg.br

 

Micheline-Johanne Durand

Université de Montréal

mj.durand@umontreal.ca

 

 

 

 

 

Symposium sur l’évaluation et les technologies numériques

Chère Collègue, Cher collègue,

A l’occasion du prochain colloque de l’ADMEE-Europe nous proposons d’organiser un symposium sur la thématique de l’évaluation et des technologies numériques, dans la perspective d’une publication.

Ce symposium questionnera les développements et les finalités des technologies numériques qui contribuent de plus en plus aux pratiques d’évaluation et d’autoévaluation. Elles s’intègrent aux pratiques d’enseignement – apprentissage dans des environnements et des situations très diverses et touchent toutes les disciplines et tous les degrés d’enseignement.

Différents aspects traitant spécifiquement des rapports entre évaluation et technologies numériques seront investigués :

  • Contextes et informations recueillies

En quoi le recours à l’évaluation par les technologies modifie-t-il les modèles d’évaluation ? Dans quelle mesure reste-t-on dans un cadre docimologique ? Quels types d’informations capte-t-on et privilégie-t-on ? En quoi les contraintes des environnements d’apprentissage intégrant les technologies déterminent-elles les pratiques d’évaluation (i.e. la co-évaluation dans les moocs) ?

  • Contributions à l’évaluation des apprentissages

En quoi les technologies numériques contribuent-elles à l’évaluation (la progression) des apprentissages ? Quelles fonctions (régulation, certification, diagnostic) visent-elles prioritairement ? Quelles sont les spécificités des dispositifs qui y recourent ? Quels bénéfices offrent-elles par rapport aux pratiques traditionnelles d’évaluation ? Quels risques ou quels écueils est-il possible d’identifier ?

  • Nature et impact des feedbacks donnés 

Quels sont les types de feedbacks délivrés par les technologies ? Répondent-ils à des codes particuliers associés au numérique (scores, points, badges …) ? De quel type de mesure relèvent-ils ? Quelles peuvent être les réactions des apprenants lorsqu’ils savent que ce sont des machines qui les évaluent ? Quelle valeur accordent-ils à ces jugements ? Quelle complémentarité peut-il y avoir entre les feedbacks donnés par des outils technologiques et des humains ?

  • Objets évalués, disciplines et contextes

Les technologies permettent-elles l’évaluation de tout type de savoirs ? Sont-elles plus pertinentes pour certains d’entre eux ? Y a-t-il des disciplines ou des degrés d’enseignement qui se prêtent mieux à une évaluation recourant aux technologies ? Permettent-elles de modifier les focus sur lesquels l’évaluation porte habituellement (produit vs processus) ?

  • Ethique et déontologie

En quoi l’évaluation réalisée par des machines est-elle acceptée (ou acceptable) par les apprenants et les enseignants ? A quelles règles déontologiques les données collectées et les algorithmes utilisés répondent-ils ? Peut-on percevoir des dérives néfastes ou des problèmes particuliers ?

Si vous êtes intéressé pour participer à ce symposium, envoyez-nous une proposition d’ici le 6 septembre 2017 comprenant :

  • Nom des auteurs avec email et attache institutionnelle
  •  un titre
  •  un résumé court de 300 mots maximum
  •  un résumé long de 1000 mots maximum
  •  3 mots-clés.

En vous souhaitant un très bel été,

Pierre-François Coen : coenp@edufr.ch

Pascal Detroz : p.detroz@ulg.ac.be

Nathalie Younès : nathalie.younes@uca.fr