L’enseignement des statistiques pour les étudiants des sciences humaines et sociales

Colloque qui aura lieu au congrès annuel de l’ACFAS à Chicoutimi, le jeudi 10 mai 2018
L’enseignement des statistiques pour les sciences humaines est un défi qui n’a pas son pareil dans les autres matières. D’une part, les étudiants arrivent avec des idées préconçues difficiles à cerner (p. ex., Konold, 1995) et une anxiété explicite envers les statistiques (Cantinotti et coll., 2017). D’autre part, plusieurs des concepts à transmettre sont abstraits (p. ex., échantillonnage et distribution d’échantillonnage) et hiérarchiques (p. ex., l’erreur type comme une statistique de statistiques). Ceci entraîne plusieurs enjeux sur le plan pédagogique et sur celui des apprentissages, qui se traduisent chez de nombreux étudiants en sciences humaines par une littératie déficiente en statistique (McLauchlan et Schonlau, 2016).

 

Dans ce colloque, nous aimerions lancer une discussion sur les pratiques pédagogiques actuelles et les possibilités de changer l’enseignement des statistiques en discutant de quatre grands thèmes : 1) les méthodes d’enseignement en classe ainsi que le rôle des outils informatiques et mathématiques dans cet enseignement; 2) la mesure de l’acquisition des concepts clés derrière la littératie statistique; 3) les facteurs psychologiques modulant l’acquisition des compétences statistiques; et 4) les limites cognitives réduisant l’acquisition des concepts. Au préalable, nous allons passer en revue les pratiques actuelles dans plusieurs universités canadiennes francophones. Dans une seconde partie, nous allons explorer une approche empirique pour permettre de déterminer les concepts jugés nécessaires à l’acquisition de la « statisticie » selon les professeurs qui enseignent cette matière. Par une série de discussions ouvertes, l’assistance pourra contribuer au débat.

 

Responsables:

Denis Cousineau, Université d’Ottawa

Sébastien Béland, Université de Montréal

Michael Cantinotti, Université du Québec à Trois-Rivières

Daniel Lalande, Université du Québec à Chicoutimi

Les mégadonnées – Défis et enjeux

La Société statistique de Montréal organise conjointement avec le Cdame de l’UQÀM, comme l’an dernier, une Journée Statistique sur un sujet d’importance: Les mégadonnées – Défis et enjeux.

5 conférenciers d’importance ont été invités à partager sur la question et à nous faire part de leurs réflexions.

Date: jeudi, le 26 avril 2018, de 9h30 à 15h30

Lieu: UQÀM, Pavillon Design, 1440 rue Sanguinet, salle 2560, Métro Berri-Uqàm

Prévenez vos collègues, étudiants et amis!

Vous trouverez les titres et résumés ici: SSM-JourStat2018. Programme.

 

Cordialement à tous et à toutes,

Louis-Marc Bourdeau Ph.D., statisticien d’applications

Professeur associé, École Polytechnique de Montréal

Président de la SSM​

Rasch Courses: Introduction to Rasch Analysis

This workshop provides an introduction to Rasch analysis. It will suit those working in the measurement of outcomes in the health sciences, of attitudinal data in the social sciences, or in educational testing. It will take the form of hands-on tuition in using the Rasch Unidimensional Measurement Models (RUMM2030) software package. At the end of the two-and-a-half days workshop students should understand and be able to analyse data, using RUMM2030, for:

  • Input of data into the RUMM2030 programme
  • Testing for local dependency and unidimensionality assumptions
  • Assessing scaling characteristics and fit to the Rasch model.
  • Examining the category probability patterns for polytomous items
  • Examining the targeting and reliability of the scale or test
  • Assessing Differential Item Functioning
  • Assessing Response Dependence

More info at http://medhealth.leeds.ac.uk/info/732/psychometric_laboratory/1489/rasch_courses

10e colloque – Méthodes quantitatives en sciences humaines (MQSH)

Vendredi 8 juin 2018, Université de Sherbrooke

Programme du Colloque MQSH 2018

INVITATION OFFICIELLE

Il nous fait plaisir de lancer officiellement l’invitation au 10e Colloque MQSH qui aura lieu le vendredi 8 juin 2018 à l’Université de Sherbrooke. Plusieurs chercheures et chercheurs provenant de l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’Université du Québec à Montréal, l’Université de Montréal et l’Université d’Ottawa nous feront l’honneur de présenter leurs travaux de recherche sous l’angle de l’innovation. Vous trouverez le programme de la journée comportant l’horaire et le résumé des communications en pièce jointe.

La journée débutera dès 8h45 avec l’accueil des participants au local A1-128 du pavillon A1 de la Faculté d’éducation. Au terme de la journée, les participants intéressés pourront poursuivre leurs échanges dans le cadre d’un 5 à 7 prévu à l’extérieur du campus.

L’inscription au Colloque MQSH est gratuite. Il vous suffit d’écrire un courriel à l’adresse Sabruna.Dorceus@USherbrooke.ca pour confirmer votre présence en indiquant votre occupation (ex. professeur, étudiant au doctorat, statisticien, etc.) et votre institution d’appartenance.

Voici quelques informations pratiques pour votre séjour à Sherbrooke :

Comment se rendre à l’Université de Sherbrooke?

Pour connaître les accès routiers au campus principal de l’Université de Sherbrooke situé au 2500, boulevard de l’Université, Sherbrooke (Québec), J1K 2R1, cliquez ici.

Stationnement :

Vous pourrez vous stationner dans les parcs de stationnement jaunes au coût de 8$ pour la journée (payable aux horodateurs). Les parcs de stationnement jaunes les plus proches du pavillon A1 sont les suivants : P A-8, P J-2 et P K-1). Pour un plan du campus et des parcs de stationnement, cliquez ici.

Quoi faire et où dormir à Sherbrooke?

Pour des suggestions d’hébergements et d’activités diverses, vous pouvez visiter la page du site Destination Sherbrooke en cliquant ici.

Au plaisir de vous rencontrer,

 

Comité organisateur MQSH 2018

Yann Le Corff

Eric Yergeau

Sabruna Dorceus

Atelier du printemps de l’ARQ: L’observation

Université de Montréal

Vendredi 27 avril 2018

 

Horaire et thématiques des ateliers

 

9 h à 12 h
 

Atelier de base sur l’observation

 

Dominique Robert

Local: D-544

20 places

 

 

Défis et apports de la vidéo-ethnographie : de la collaboration à la co-création avec les acteurs

 

Jrène Rahm
et collaborateurs

Local : E-224

20 places

 

Shadowing/vidéo-filature

 

Frédérik Matte

Local : B-328

20 places

13 h 30 à 16 h 30
 

De l’observation aux pistes d’analyse: les usagers du journal de terrain

 

Marjorie Vidal
et Sophie Grossmann

Local : D-544

20 places

 

Observer la ville avec les enfants: la méthode des parcours commentés

 

Juan Torres

Local :  E-224

20 places

L’ajustement de la distance en contexte d’observation des pratiques

 

Yves Couturier

Local : B-253

20 places

Prix : inscription pour deux ateliers : (formulaire d’inscription en ligne)

150$ membres réguliers

125$ pour les membres étudiants et retraités

 

À noter que les activités sont réservées aux membres de l’ARQ.

Si vous n’êtes pas membre, il est toujours possible d’adhérer ou de renouveler votre adhésion.
(formulaire d’adhésion en ligne)

Adhésion : 100$ membre régulier ou 60$ étudiant et retraité

 

Dîner libre. Services de cafétéria disponibles sur les lieux.

 

Télécharger la programmation (lien vers la programmation)

Call for Proposals : Pacific-Rim Objective Measurement Symposium (PROMS)

July 25-27, 2018 

(Pre-conference workshops July 23-24, 2018) 

College English Center, Fudan University 

Shanghai, China 

Conference website: https://proms.promsociety.org/2018/ 

The application of the Rasch model has been increasing exponentially in the field of language testing and assessment, and across the human sciences, more generally. A review of the articles published in Language Testing and Language Assessment Quarterly, two highly-cited journals in the field in the past two decades, reveals that the Rasch model has become one of the dominant research methods, used to address a variety of research questions, most notably the validation of language assessment instruments and the detection of rater effects in performance assessment, such as writing and speaking. 

PROMS is the annual professional meeting symposium of the Pacific Rim Objective Measurement Society. The symposium consists of a conference and associated workshops for the sharing of knowledge and applications of the Rasch model with the international community. It provides a valuable opportunity for both novice and seasoned researchers to discuss important and emerging issues in applying the Rasch model, and to present empirical research featuring the application of the Rasch model in human sciences. 

PROMS 2018 will feature keynote speeches by: 

Tim McNamara, Redmond Barry Distinguished Professor 

School of Languages and Linguistics, University of Melbourne, Australia 

President, American Association for Applied Linguistics 

Yan Jin, Professor 

School of Foreign Languages, Shanghai Jiao Tong University, China 

Chair, the National College English Test Committee, China 

Trevor Bond, Professor 

College of Arts, Society and Education 

James Cook University, Australia 

PROMS invites presentations on the theory and practice of applying the Rasch model across the human sciences, including business, education, health and psychology. These could include research applying the Rasch model, advances in the practice of measurement, or reviews of modern measurement theory. Topics of submission may include, but are not limited to: 

Ÿ Development and validation of assessment instruments 

Ÿ Rater effects in performance assessment 

Ÿ Fairness of using assessment to make decisions 

Ÿ Assessing language skills such as listening, reading, writing, and speaking 

Ÿ Advances in the practice of measurement 

Ÿ Issues relating to modern measurement theory 

Ÿ Technical issues of the application of the Rasch model 

Ÿ Using the Rasch model collaboratively with other statistical procedures such as Generalizability theory 

 

Abstract Submission 

Important Dates Abstract Submission  before 1st April, 2018 
Abstract Acceptance  before 5th May, 2018 
Early-bird Registration  before 30th May, 2018 

Conférence-midi du GRIÉMÉtic

Le fonctionnement différentiel d’item pour les nuls

Sébastien Béland, Université de Montréal, Membre du GRIÉMÉtic

 

Le 24 avril 2018, de 12h à 13h

Université de Montréal,

Pavillon Marie-Victorin, local A-544

Ou

En ligne (en direct) : https://zoom.us/j/751509431

 

Résumé : Cette conférence intéressera particulièrement les chercheurs qui veulent savoir si les items d’un examen ou d’un questionnaire de recherche sont invariants entre deux (ou plusieurs) groupes de répondants. Ainsi, on dira qu’il existe un fonctionnement différentiel d’item (FDI) lorsque des répondants de même habileté, mais provenant de groupes différents, n’ont pas la même probabilité de répondre correctement à un item.

Les méthodes pour détecter le FDI peuvent se décliner en deux grandes catégories : les méthodes qui sont basées sur la Théorie de la réponse aux items et les méthodes qui ne sont pas basées sur la Théorie de la réponse aux items. Le conférencier passera en revue les méthodes les plus populaires en plus de discuter de récents développements prometteurs sur le sujet. Enfin, quelques logiciels intégrant les méthodes de FDI seront aussi discutés.

 

Pour plus d’information: iris.bourgault.bouthillier@umontreal.ca

Conférence-midi du GRIÉMÉtic

L’analyse de classe latente : Un modèle de mesure pour variable latente catégorielle

Michel Rousseau, Université du Québec à Trois-Rivières

 

Le 5 avril 2018, de 12h à 13h

Université de Montréal, Pavillon Marie-Victorin, local A-544

ou

En ligne (en direct) : https://zoom.us/j/419214346

 

Résumé : La majorité des modèles psychométriques ont été développés dans le contexte de la mesure de concepts unidimensionnels situant les scores sur un continuum des valeurs. Cette approche n’est pas toujours réaliste en ce qui concerne la mesure de certains traits tels que l’état dépressif (Bowins, 2015) ou la dépendance aux drogues (Muthen, 2006). L’analyse de classe latente constitue un modèle de mesure qui considère que la variable latente est catégorielle plutôt que continue. Les variables indicatrices, quant à elles, peuvent être toutes catégorielles ou toutes continues. La variable latente représente ainsi des regroupements de répondants en fonction de leur patron de réponses aux différentes variables indicatrices. Une fois le modèle de classe latente identifié, la variable latente peut par la suite être mise en relation avec d’autres variables qui permettent de prédire l’appartenance aux classes ou bien de vérifier si la variable latente peut être considérée comme variable prédictrice d’une autre variable dépendante. Dans un contexte longitudinal, il est aussi possible de vérifier les transitions entre les différences classes latentes. La présentation vise à illustrer les concepts de base de l’analyse de classe latente en illustrant à partir d’exemples les questions auxquelles on peut répondre par ce type d’analyse.

Bio : Michel Rousseau est actuellement professeur agrégé au département de psychoéducation de l’UQTR. Il enseigne les cours d’instruments de mesure et de méthodologie de la recherche. Il est chercheur régulier au Centre de recherche universitaire sur les jeunes et la famille (CRUJeF) ainsi qu’à la chaire UNESCO en dépistage et évaluation du développement des jeunes enfants. Il collabore aussi avec une variété d’équipes de recherche sur le développement et la validation d’instruments de mesure. Les domaines de recherche de ces équipes vont de la toxicomanie au traitement des troubles du comportement alimentaire. Il est titulaire d’un doctorat en mesure et évaluation de l’Université Laval. Sa thèse a porté sur l’impact de méthodes de traitement des données manquantes sur les qualités psychométriques d’échelles de mesure de type Likert. Il est aussi consultant sur des projets en développement international qui se déroulent principalement en Afrique.

Pour plus d’information: iris.bourgault.bouthillier@umontreal.ca

Appel de communications – 40e session d’études de l’ADMÉÉ-Canada

APPEL DE COMMUNICATIONS
Date limite : 20 mai 2018

Site Internet de l’événement/Website of the event: https://www.admee2018.ca/.

En cette année de la 40e session d’études de l’Association pour le développement des méthodologies d’évaluation en éducation (ADMEE-Canada), c’est avec un grand plaisir que nous vous convions à Montréal les 14, 15 et 16 novembre 2018. Venez profiter de la métropole aux multiples visages pour célébrer avec nous l’évolution de ce regroupement emblématique et incontournable du paysage canadien de la mesure et de l’évaluation.

À travers ces 40 années de travaux, d’échanges, de débats et de réalisations, les sessions d’études ont abordé de multiples thématiques : des enjeux politiques à l’instrumentalisation en passant par les diverses théories et méthodologies. Afin de mettre en relief la richesse des aspects entourant la mesure et l’évaluation, mais surtout pour souligner le dynamisme collectif de ce domaine, le thème des théories et pratiques comme lieu d’action nous semble fédérateur. Les théories parce qu’elles sont un ensemble, un système, une vision qui observe et guide l’action. Les pratiques parce qu’elles supposent des processus de transformation de l’environnement tout autant que des personnes, et parce qu’elles sont singulières, complexes et changeantes. L’action parce qu’elle est synonyme d’agir, d’induire un changement, d’orienter, de progresser. Le thème « Les théories et les pratiques de la mesure et de l’évaluation au cœur de l’action » se veut une vision bien ancrée dans le terrain pour témoigner des avancées en mesure et en évaluation, en formation tout autant que dans les différents milieux d’application.

Par ailleurs, nous renouons cette année encore avec la tenue d’un précolloque qui aura lieu le mercredi 14 novembre à l’Université du Québec à Montréal. Plusieurs ateliers liés au thème orienteront votre regard sur les théories, les pratiques et l’action. D’autres nouveautés et surprises vous attendent à l’occasion de ce 40e anniversaire.

Chercheurs, praticiens, professionnels, étudiants et intervenants des différents milieux de la mesure et de l’évaluation et de différents domaines (santé, sciences, sciences humaines, arts, etc.) sont donc invités à exposer leurs réflexions théoriques, à témoigner de leurs pratiques, à échanger sur les actions qu’ils posent, en français et en anglais. En somme, à participer à l’évolution de l’ADMEE afin qu’elle puisse vivre encore longtemps.

Veuillez noter que les communications seront présentées dans la langue dans laquelle elles auront été soumises, sans traduction simultanée.

Le comité organisateur de l’UQAM
Carla Barroso da Costa
Diane Leduc
Pascal Ndinga
André-Sébastien Aubin

 

Conférence de Rex B. Kline à l’Université de Montréal

Titre: New developments on mediation theory

Date: Vendredi 16 mars

Lieu et heure: 13h30-15h30, Salle A-544 J, UdM/Pavillon Marie-Victorin

Résumé: Mediation analysis is popular, but many, if not most, mediation studies are based on inadequate designs or analysis strategies. Described in this presentation are requirements and analytical methods for a more scientifically rigorous approach to mediation analysis. Topics include proper research designs for establishing mediation, a reduced role for significance testing, and the need for better awareness by researchers of all this is assumed in mediation studies. The method of Causal Mediation Analysis, which estimates mediation under more realistic assumptions, is introduced. The CMA method is well known in epidemiology, but social scientists could also benefit from this approach.

La conférence se tiendra en anglais et est à entrée libre.

Rex B. Kline, du département de psychologie de l’Université Concordia, a écrit deux livres qui sont de grands succès: «Principles and practice of structural equations modeling» qui en est à sa troisième édition; et «Beyond significant testing» qui en est à sa deuxième…; et de plusieurs autres livres.